[0-100] Seat Ibiza 2017, à l’allemande

La 5ème génération de la Seat Ibiza a été dévoilée et la marque Germano-Ibérique annonce la couleur : “La meilleur Ibiza jamais construite”, vraiment ?

La Seat Ibiza ne se présente plus, véritable best-seller de la marque, la 5ème génération se doit de faire honneur à la renommée faite par ses grandes soeurs.

Sous le capot

On attaque direct en s’intéressant aux motorisations proposées, 3 offres essence et diesel.

Bloc essence :
– 3 cylindres 1.0L TSI de 95 et 115 chevaux.
– 4 cylindres 1.5L TSI de 150 chevaux. Ce bloc moteur est tout nouveau et nul doute que l’on le retrouvera sur de nombreux autres modèles du groupe comme la Golf, la Polo etc…

Bloc Diesel :
– 4 cylindres 1.6L TDI de 80, 95 et 115 chevaux.

Trois boîtes de vitesses sont au catalogue :
– BVM 5 pour les puissances allant jusqu’à 95 chevaux
– BVM 6 pour les puissances supérieur à 95 chevaux
– et la DSG 7

Une version Cupra devrait être dans les tiroirs mais que pouvons-nous en espérer ? Le bloc essence 1.8L boosté à 230 chevaux et associé à la DSG7 ? Pouvons-nous même rêver de la transmission intégral que la Leon ST Cupra inaugure ? Suspense….

Côté look

Uniquement disponible en 5 portes, cette 5ème génération d’Ibiza se décompose en 2 parties quand on parle du look.

L’avant, lui, nous est commun, merci aux cousins/cousines que sont les Leon et Ateca. Ici le museau est plus fin mais son effet “mini Leon” se fait sentir au premier regard. Certains n’aimeront pas ce manque de personnalité tandis que d’autres adoreront. Oh vous savez les goûts et les couleurs…

L’arrière est étrange, quelque chose met mes sens aux abois sans parvenir à trouver quoi. Le manque de relief malgré les lignes anguleuses ? Le manque de caractère ? Le manque de quelque chose en tout cas. Un air de déjà vu se fait également sentir. On retrouve donc les optiques de la Suzuki Baleno, les canules d’échappement des Mercedes couplés à celles d’une Clio 4 RS/Mégane 4 GT avec un soupçon de BMW Serie 1 F20. Les jantes sont également inspirées du constructeur à l’étoile mais faites comme si vous n’aviez rien vu.

Turbo-sphère

Pas de secret, on sent l’impact des économies d’échelle puisque l’intérieur est très très très proche de celui d’une Leon. On retrouve le nouvel écran tactile, les compteurs, la planche de bord et j’en passe.
4 niveaux de finitions sont disponibles; Référence -> Style -> FR -> XCellence. Les deux dernières s’annoncent comme étant le haut de gamme de la nouvelle Ibiza. Pour la version FR, c’est l’esprit sportif de la Seat qui est a l’honneur: diffuseur arrière, bouclier avant spécifiques, suspension sport proposant également le mode de conduite “normal” grâce à un sélecteur (en option) et un éclairage intérieur LED blanc/rouge.
XCellence fait son apparition au catalogue mais s’annonce comme étant une finition élégante, alliant confort et technologie avec un réglage de suspension plus doux. Plusieurs modes de conduite seront à prévoir dans le futur (toujours en option).

Pas d’informations supplémentaires mais nous ne manqueront pas de mettre a jour l’article lorsque des détails apparaîtront.

Personnellement, si je devais céder à la tentation je choisirais le bloc essence 1.5L couplé à la DSG7 et en version FR, le tout dans un rouge flamboyant, et vous ?

Via Seat

Facebook Comments

À propos Chef

Bercé au rythme des rallyes ma destinée était tracée alors en grandissant j'ai continué à faire vivre ma passion allant des 1/43 jusqu'aux réelles aujourd'hui. Alors je garde ma passion comme passion en faisant profiter le maximum de personne pour un amour automobile collectif et partager. Ma première voiture ?! Une Super 5 Baccara, ça dépote !
%d blogueurs aiment cette page :