Alfa Roméo : Nouveau patron !

Alfa change de patron, Harald Wester laisse sa place à Reid Bigland !

On le sait tous, Alfa Romeo n’est pas en meilleure santé que sa cousine Lancia (lire Alfa Roméo), pourtant la marque italienne de Milan est en pleine renaissance après la présentation de la très décriée Giulia (lire Alfa Romeo Giulia). Pourtant, la presse est plus qu’unanime sur les réelles qualités de l’auto. Avant sont lancement tant redouté en Europe d’ici quelques semaines et dans quelques mois aux Etats-Unis, le biscione connaît un bouleversement de taille à sa tête : au revoir Harald Wester, bonjour Reid Bigland !

Dans un secteur très concurrentiel, les deux marques italiennes Maserati et Alfa Roméo, se doivent de tirer leur épingle du jeu au risque de disparaître. Après deux années en hausse spectaculaire, la firme de Modène, a connu des ventes en berne avec -11% en 2015. Maserati compte sur l’arrivé du SUV Levante pour changer la donne. Rien n’est gagné, le manque de grosse technologie moderne pâlie un peu le tableau, tout comme Alfa Romeo qui peine toujours avec ses deux et demie modèles, difficile de voir la singularité et le savoir-faire de la marque quand la Mi.to atteint son troisième restylage à 8 ans de carrière, tout comme la Giulietta à 6 ans et son troisième passage au botox, même si on retrouve la 4C qui nous prouve l’excentricité de la marque mais ce n’est pas elle qui réalise le gros des ventes…

Alfa_Romeo-Giulia_QV-2016.3 (1)

Notre ami Sergio, toujours un coup d’avance, bluff tout le monde en changeant la répartition du numéro 1 à la tête des deux marques cités plus haut ! Le coup de poker à un nom et il se nomme Reid Bigland (à vos souhaits). L’homme règne en maître aux USA puisqu’il est le directeur des ventes du groupe chez nos cousins de l’autre côté de l’Atlantique. L’homme de 49 ans, ne fait apparemment pas rire grand monde puisqu’on lui doit beaucoup dans le redressement du groupe Chrysler en Amérique du Nord. Déjà très présent dans le pré lancement de la berline Giulia aux Etats-Unis. Sa mission continué la relance d’Alfa et l’augmentation des ventes de Maserati. Il faudra juste que l’ami Reid comprenne l’identité de chaque marque et leur singularité. Afin de pouvoir pérenniser sereinement l’avenir des deux marques.

Harald Wester, le sortant, ne quitte pas le vaisseau FCA, mais devient directeur de la technologie du groupe italo-américain à partir du mois prochain.

 

Via FCA, Bloomberg et CBC.

Facebook Comments

À propos Guillaume Pina

%d blogueurs aiment cette page :