Breaking News

AMG, L’ÉTOILE FILANTE DE MERCEDES

Aujourd’hui c’est au tour du préparateur de la marque à l’étoile de nous dévoiler ses secrets, découvrons ensemble l’histoire d’AMG.

L’HISTOIRE

AMG est fondé en 1967 dans la ville de Burgstetten, par un ingénieur de Mercedes, Hans-Werner Aufrecht et son partenaire financier Erhard Melcher. Les trois initiales du sigle signifient Aufrecht Melcher Grossaspach (Grossaspach est la ville natale d’Aufrecht).

Affalterbach est la ville où se situe AMG

AMG est un préparateur allemand de voitures du constructeur Mercedes-Benz. Devenu une filiale de la marque depuis 1999, c’est le seul constructeur au monde à proposer plus de quinze modèles de plus de 500 chevauxet certains modèles dépassent même les 600 chevaux. AMG a « revisité » la quasi-totalité des modèles Mercedes-Benz afin d’en augmenter les performances. L’entreprise s’appuie sur la tradition du « un homme, un moteur » signifiant que le mécanicien qui a assemblé un moteur appose sa griffe sur son travail et en assume ainsi l’entière responsabilité. Selon AMG « seule une fabrication à la main garantit un niveau de précision, de performances et de fiabilité absolues ».

AMG ET LE V8, UNE LONGUE HISTOIRE D’AMOUR

Le développement de moteurs V8 a longtemps été une compétence propre à AMG, la marque « performance » de Mercedes-Benz. Christian Enderle, chef du développement moteur et groupe motopropulseur chez Mercedes-AMG : « Avec le nouveau moteur V8 biturbo AMG de 4,0 litres, nous présentons un moteur de voiture de sport fascinant et puissant, qui passe un palier en termes d’efficacité en raison de nombreuses mesures ». Le nouveau moteur V8 AMG dispose de deux turbocompresseurs qui ne sont pas montés sur l’extérieur des rangées de cylindres, mais plutôt à l’intérieur de la configuration en V – les experts appellent cela un « V chaud à l’intérieur ».

Moteur V8 biturbo Amg « V chaud à l’intérieur »

Les avantages de cette disposition : le moteur huit cylindres a des dimensions plus compactes, ce qui permet un positionnement plus bas ainsi qu’une distribution optimale du poids entre les essieux avant et arrière. Le « V chaud à l’intérieur » permet également d’optimiser l’apport d’air frais aux deux turbocompresseurs. Des vannes de décharge pilotées électroniquement garantissent une réponse immédiate et directe. La pression de suralimentation maximale est de 1,2 bars et les turbocompresseurs peuvent atteindre une vitesse maximale de 186 000 tours par minute. La préparation du mélange air/carburant est assurée par le système d’injection directe essence piézoélectrique utilisé exclusivement par Mercedes. Une troisième génération de processus de combustion stratifiée a été développée pour répondre à toutes les exigences législatives à venir. Le moteur V8 biturbo de 4,0 litres répond à la norme Euro 6, dont les règles relatives aux émissions de particules maximales qui entreront en vigueur vigueur en 2016. Un système de refroidissement moteur sophistiqué assure des performances optimales lorsque le moteur fonctionne en conditions de conduite sur piste. La lubrification à carter sec permet au moteur d’être installé dans une position basse pour obtenir un centre de gravité plus bas – idéal pour une voiture de sport avec une forte dynamique latérale. En plus de cette agilité accrue, la lubrification à carter sec assure une lubrification optimale du moteur par l’extraction d’huile directement depuis les carters, même à des vitesses élevées en virage. En conséquence, le M178 (la désignation interne d’AMG) est le premier moteur de la voiture de sport du monde avec une configuration « V chaud à l’intérieur » et une lubrification à carter sec. Le nouveau V8 AMG a un poids à sec de 209 kg et est le moteur le plus léger de sa catégorie.

Moteur Amg m178

LES GRANDES DATES

En 1971, AMG finit second à Spa-Francorchamps avec leur célèbre Mercedes 300 SEL 6,8 litres, une puissante berline qui les fait remarquer d’une riche clientèle internationale, ce qui leur permet d’engranger quelques commandes.

Mercedes 300 SEL

En 1973, AMG commence à proposer un kit spécial dédié à la Mercedes série 8. Agréé par Mercedes, ce kit lui assure une notoriété auprès du grand public. L’entreprise emploie alors 40 personnes.

En 1978, AMG s’installe sur le site d’Affalterbach.

À partir de 1988, AMG et Mercedes ont travaillé ensemble, mais sans réel contrat, sur des voitures pour le championnat allemand de voiture de tourisme. Cette collaboration fut fructueuse dès la première année avec six victoires en DTM, le championnat de tourisme allemand.

En 1990, est signé l’accord de partenariat commercial, et la première Mercedes-AMG de série sort en 1993, il s’agit de la Classe C 36 AMG (moteur de 6 cylindres en ligne 3,6 L, 280 ch, permettant le 0 à 100 km/h en 6,6 s et une vitesse maximum de 250 km/h).

Mercedes C 36 AMG

En 1996, des investissements sont faits à Affalterbach qui devient une unité de production.

En 1997, les ventes se montent à 800 unités.

En 1999, Daimler-Chrysler fait l’acquisition de 51 % des parts de AMG. C’est aussi en 1999, que Hans-Werner Aufrecht crée une autre société, H.W.A. GmbH qui deviendra le département officiel de compétition de Mercedes-AMG.

En 2000, les ventes se montent à 11 500 unités.

En 2002, il y a eu une tentative d’adapter la technologie des moteurs diesel sur une C30 mais qui restera sans suite.

En 2004, les ventes se montent à 20 000 unités, les États-Unis représentent 45 % des ventes contre 12 % pour l’Allemagne.

En 2005, Daimler-Chrysler devient l’entier propriétaire d’AMG.

En 2006, AMG employait 700 personnes sur son site Affalterbach.

En 2006-2007, AMG crée deux séries spécifiques ; Black Series, des modèles AMG de route ayant une préparation plus spécifique, et Signature Series, qui a assemblé pour l’instant les CLK DTM AMG.

En 2009, AMG présente la SLS AMG.

SLS Amg

En 2013, AMG propose S-Models, qui sont des versions plus poussées.

En 2014, présentation de l’AMG-GT et GT S, coupé 2 portes de respectivement 462 et 510 ch. Modèle choisi par la FIA pour les safety car en Formule 1.

Amg gt-s safety car

En 2016, sortie d’une version encore plus ultime de l’AMG-GT, l’AMG-GT R. Puissance poussée à 585 ch et quelques modifications extérieures comme l’apparition de la calandre « Panaméricana », le poids lui est revu à la baisse passant de 1 645kg (pour la GT S) à 1 555kg.

AMG GT-R

ET DANS UN FUTUR TRES PROCHE

Chargé de concurrencer la Porsche Panamera, Maserati Quattroporte, Aston Martin Rapide et de remplacer la Mercedes CLS Shooting-Brake, dont les chiffres de vente n’ont pas été à la hauteur des espérances. AMG prévoit la sortie de l’AMG GT4 (4 pour 4 portes) comme pour la GT, AMG pourrait proposer deux versions : la GT4 et la GT4 S. La puissance du V8 4.0 biturbo devrait être revue à la hausse pour atteindre 600 ch. Elle commence à montrer le bout de son nez sur les routes mais pour l’instant pas de date définitive de sortie, surement sur 2019 et pas avant.

À propos William Barbet

%d blogueurs aiment cette page :