Audi dévoile sa 6ème générations d'A4, si le changement n'est pas flagrant au premier regard, il est bel et bien présent.... Arrivée prévue pour 2016

Audi A4 2016, on ne change pas une équipe qui gagne…

Chez Audi l’heure est au changement, si la gamme Q se voit offrir un tout autre visage extérieur comme intérieur, certains modèles sont jugées inapte à un chamboulement esthétique, pour une nouvelle génération qui s’apparente plus à un restylage. Mais si le changement n’est d’ordre externe, les modifications apportées au reste du véhicule conforte l’idée d’une nouvelle génération. 

On ne va pas se le cacher, l’évolution esthétique est pauvre, le profil est plus anguleux et les traits sont accentués affirmant le caractère sportif sans pour autant bouleverser les codes qui ont fait de l’A4 son succès.

Ici on constate même que le museau a plus évolué en un restylage qu’en une génération. La nouvelle A4 abandonne les feux anti-brouillard au profit de cameras et capteurs pour les systèmes technologiques embarqués à bord; Audi pre sense, detecteur de ligne blanche, régulateur adaptatif de vitesse.

La poupe ne se trouve pas plus bouleversé, la silhouette s’affine, tout comme les feux, dont le dessin est proche de ceux de la nouvelle Skoda Superb.

Mais à l’intérieur c’est une tout autre histoire. Cette génération reprend le dessin de la planche de bord du nouveau Q7, bien moins triste que la précédente génération. On y retrouve des matériaux à la hauteur de ce que Audi propose, des inserts bois plutôt valorisant sans pour autant donner l’aspect “vieillot” couplés à une planche de bord en plastique moussé ainsi qu’un cuir beige complétant l’ensemble.
Cette nouvelle A4 embarque à son bord le plein de technologie tel que le i-cokpit, l’affichage tête haute ( très convainquant) ainsi que le régulateur adaptatif de vitesse se basant sur les données GPS et sur la signalisation. Pour finir le système permettant à la voiture de rectifier sa trajectoire dans sa voix de circulation est aussi au rendez-vous. Sur autoroute la voiture est quasiment d’une autonomie total puisqu’un rappel vous demander de reprendre le volant afin de confirmer votre prudence.
Seul élément à déplorer, le pad tactile permettant d’écrire les lettres de notre destination sur le système GPS, mais ce n’est qu’un détail.

Quant à l’ensemble de la caisse, l’A4 gagne jusqu’à 120 kg selon les versions, s’allonge de 3  mais gagne également 1 cm de silhouette, quant à la hauteur, elle reste inchangée. Si la berline propose un volume de coffre de 480 dm3, le break proposera 505dm3 dans sa configuration standard et 1510 dm3 banquette rabattue.

Sous le capot on retrouve 3 blocs essences et 5 diesels:
*ESSENCE:
-1.4L TFSI 150 chevaux, 250 Nm, BVM 6 ou S-tronic 7
-2.0L TFSI 190 chevaux, 320 Nm, BVM 6 ou S-tronic 7
-2.0L TFSI 252 chevaux, 370 Nm, BVM 6 ou S-tronic 7, option Quattro
*DIESEL:
-2.0L TDI, 122 chevaux. Ce moteur apparaitra au catalogue quelque mois apres le lancement de l’A4.
-2.0L TDI, 150 chevaux, 320 Nm, BVM 6 ou S-tronic 7
-2.0L TDI, 190 chevaux, 400 Nm, BVA 6 ou S-tronic 7, option Quattro
-V6 3.0L TDI, 218 chevaux, 400 Nm, S-tronic 7, option Quattro
-V6 3.0L TDI, 272 chevaux, 600 Nm, Tiptronic 8, Quattro

Il est à noter que l’A4 avant sera commercialisée en même temps que la berline, une première chez Audi.

Les tarifs seront communiqués en septembre et nous espérons retrouver ce modèle à Francfort.

Affaire à suivre…..

Via Audi

Facebook Comments

À propos Lucas Schaffuser

Bercé au rythme des rallyes ma destinée était tracée alors en grandissant j'ai continué à faire vivre ma passion allant des 1/43 jusqu'aux réelles aujourd'hui. Alors je garde ma passion comme passion en faisant profiter le maximum de personne pour un amour automobile collectif et partager. Ma première voiture ?! Une Super 5 Baccara, ça dépote !
%d blogueurs aiment cette page :