Captur, Koleos et Alaskan, débarquement imminent

Les SUV fleurissent toujours plus dans le parc automobile et Renault l’a bien compris. La marque au losange profite du vent favorable pour rafraîchir son Crossover star, annoncer son futur SUV attendu et promouvoir l’arrivée de son pick-up. Un ménage à trois qui espère couvrir une importante part de marché.

Raffinement pour le Captur

Le Captur ne m’enchantait pas des masses de base. Je n’arrivais pas à trouver ce qui faisait son charme mais ça c’était avant. Avec cette mise à jour le Captur gagne en personnalité, les phares avant sont plus agressifs tout en dégageant un charme avec cet effet “paupière mis ouverte (ou fermée)”. La signature LED incluse dans la partie base du bouclier semble vouloir croquer la route et donne un élan dynamique à la ligne.
Les optiques arrières reçoivent également un peaufinage plus discret, avec une signature LED à 3 bandes, comme une onde répercutant le même motif mais perdant de son reflet tel un ricochet.

Avant comme arrière, la signature est en “C”, motif identitaire pour Renault.

À l’intérieur, on devrait retrouver des matériaux plus qualitatifs, des joncs de chromes fins couplé à des couleurs élégantes. Le levier de vitesse reçoit une petite refonte du dessin tandis que les panneaux de portes ont été redessinés.

Une version Initiale apporte sa touche de luxe au petit SUV mais gare au prix ! Sinon, la personnalisation est toujours de mise puisque le nombre de combinaisons possible est de 30 pour l’extérieur et 6 pour l’intérieur.

Les amoureux du Captur sauront trouver leur bonheur, Renault n’en fait aucun doute !

Koleos, la seconde chance

Quand on évoque le nom “Koleos” on pense à cet horrible chose sur 4 roues qui fit un flope total sur le segment des SUV. Une légende raconte que certain reste en liberté sur les routes de l’hexagone… Pourtant, Renault s’attache à faire changer cette image et la seconde génération du SUV est lancée. Il arrivera en Europe en juin prochain venant attaquer le 3008, débordé de succès.

L’ambiance à bord est la même que sur les nouvelles Mégane/Talisman. Les places arrières sont composées d’une banquette 2/3 1/3 avec une place centrale exigue. Grande voiture d’extérieure mais faut se serrer à l’intérieur…
La version Initiale donne un ton luxueux à l’intérieur, à voir comment est le rendu une fois derrière le volant pour juger de la perspicacité de cette version.

Quant à l’extérieur, on retrouve la signature Renault. Impossible de confondre les moustaches, en un clin d’oeil la marque est identifiée et j’avoue que le Koleos II à de la gueule comme ça !

Je lui souhaite de réussir là où son grand frère a échoué.

Alaskan, promenons-nous dans les bois

Même si les français ne raffole pas de pick up, Renault estime important de proposer son Alaskan au aficionados. Mais ils devront se contenter d’un design simpliste qui semble déjà dépassé..

Renault à le vent en poupe et reforme toute sa flotte. En ajoutant ces 3 modèles à son catalogue, le constructeur français renforce sa position sur les marchés.

Via Renault

Facebook Comments

À propos Lucas Schaffuser

Bercé au rythme des rallyes ma destinée était tracée alors en grandissant j'ai continué à faire vivre ma passion allant des 1/43 jusqu'aux réelles aujourd'hui. Alors je garde ma passion comme passion en faisant profiter le maximum de personne pour un amour automobile collectif et partager. Ma première voiture ?! Une Super 5 Baccara, ça dépote !
%d blogueurs aiment cette page :