Contrôles des émissions et de CO2 : le potager est dans la place.

Le potager ? Une fois que vous aurez lu l’article, vous comprendrez pourquoi je parle de potager, ne vous en faites pas. Jeudi 28 avril 2016, le ministère de l’environnement de l’énergie et de pleins d’autres trucs chiants a publié le dossier de presse intitulé : Contrôles des émissions de polluants atmosphériques et de CO2 : Résultats détaillés des 52 premiers véhicules testés.

Cette évaluation approfondie fait suite au scandale des émissions de CO2 dont le principal acteur a été le constructeur allemand Volkswagen. Le programme de contrôle de véhicules a choisi des voitures de façon aléatoire et représentatifs des parts de marché des constructeurs sur le marché automobile français. Les véhicules sélectionnés sont soumis à des tests d’émissions de polluants réalisés par l’UTAC en laboratoire et en situation réelle sur route. Les résultats de ces tests sont comparés aux résultats d’homologation en laboratoire (ceux présents sur les fiches techniques des véhicules)

Le protocole d’essais mis en œuvre à l’UTAC prévoit 3 essais spécifiques dans des conditions différant légèrement de celles de l’homologation afin de leurrer un éventuel dispositif d’invalidation qui serait présent sur le véhicule :

Deux types d’essais dits “D1” et “D2” sur banc à rouleaux en laboratoire :

▶ “D1” : le cycle d’essai (le parcours standard simulé pour l’homologation) est conservé mais la procédure est modifiée par rapport à la réglementation : modification de la position du capot, roues non-motrices mobiles, passage de la marche arrière, etc.

▶ “D2” : le début du cycle d’essai est modifié, et ensuite on reprend une partie du cycle d’essai classique de l’homologation (la partie extra-urbaine du cycle). On compare les émissions du véhicule lors d’un test classique d’homologation et lors du test modifié. Les émissions devraient être sensiblement identiques dans les deux cas si le véhicule n’est pas équipé d’un dispositif d’invalidation.

Enfin un essai dit “D3”, sur piste, reproduisant le cycle d’homologation sur une route et non plus sur un banc d’essais dans un laboratoire. Le véhicule est alors équipé d’un appareil embarqué qui mesure directement ses émissions.

Description des véhicules testés

Caractéristiques des véhicules testés
Modèle  Norme  Tech dépoll  Année  Cylindrée  Kilométrage [km]
Audi Q3 Euro5 EGR 2013 2L 46437
BMW 318D Euro6 EGR +NoxTrap 2015 2L 14340
Citroën C5 Euro5 EGR 2014 2L 20027
Citroën C3 Euro5 EGR 2015 1.4L 33646
Citroën C5 Euro5 EGR 2015 1.6L 17375
Citroën C4 Picasso Euro5 EGR 2015 1.6L 13784
Citroën C4 Picasso Euro6 EGR+SCR 2014 2L 9683
Citroën C4 Picasso Euro6 EGR+SCR 2015 1.6L 5165
Dacia Duster Euro5 EGR 2013 1.5L 43951
Fiat Doblo Euro5 N1C2 EGR 2015 1.3L 4695
Ford C-MAX Euro6 EGR +NoxTrap 2015 1.5L 6200
Ford Mondeo Euro6 EGR+LNT+SCR 2015 2L 3306
Ford Transit Euro5 EGR 2014 1.6L 7095
Ford Kuga Euro6 EGR+LNT+SCR 2015 2L 4481
Jeep Cherokee Euro5 EGR 2015 2L 20291
Kia Sportage Euro5 EGR 2014 1.7L 6102
Mercedes S350 Euro6 EGR+SCR 2014 3L 33625
Mercedes A180 Euro5 EGR 2012 2L 67560
Mercedes A200 Euro6 EGR 2015 2.2L 4134
Nissan Qashqai DCI Euro6 EGR + NoxTrap 2015 1.6L 4259
Nissan Navara Euro5 VU EGR 2013 2.5L 22656

 

Les résultats

Les tests réalisés à ce jour ont révélé de nombreuses anomalies, quelle que soit la norme Euro à respecter. Pour une même technologie de dépollution, des écarts peuvent apparaître entre constructeurs. En matière d’émissions de CO2 et donc de consommation, sur la grande majorité des véhicules testés, des dépassements importants ont été constatés lors des essais réalisés sur piste. Même à faibles vitesse et accélération, des écarts importants sont constatés par les usagers entre consommations de carburants annoncées par les constructeurs et consommations réelles. Consommations réelles que nous nous efforçons de vous donner lors de chaque essai réalisé par le blog dans le seul but de coller au plus près de la réalité si vous décidé d’acheter une voiture qui est passé entre nos mains. Je pense notamment aux écarts de consommations constatés sur la Corsa OPC, elle n’est pas la seule à blâmer malheureusement c’est le cas pour une majorité de voiture.

La commission considère que l’écart est anormal si les valeurs lors des essais sur banc à rouleaux dépassent de plus de 12 % les émissions de CO2 déclarées par le constructeur.

Emissions CO2 - Test D1
Emissions CO2 – Test D1

Selon le rapport : lors de l’essai D1 25 véhicules présentent des résultats d’émissions de CO2 au-delà de 12 % de leur valeur déclarée lors de leur homologation. Ah ouais, mais là y’a une cou*lle dans le pâté. Comptez le nombre de véhicules qui dépassent la ligne rouge… Oui c’est ça, 13 voitures qui dépassent et 23 voitures au total sur le graphique. Bon déjà, va falloir faire un retour à l’école maternelle pour savoir compter jusqu’à 25 les mecs. Donc là, on sent qu’il y a un truc qui merde m’voyez.

Le test D1 est bizarre au niveau des chiffres passons au test D3 parce que le D2 a disparu du rapport.

Capture d’écran 2016-08-08 à 19.07.58

Le rapport stipule : en reproduisant sur piste les conditions de roulage sur banc (essai D3) les écarts sont significatifs, les trois quarts des véhicules testés présentant des émissions supérieures de 20 % à 50 % à la déclaration des constructeurs. Très bien donc là on est certains que les constructeurs sont bel et bien des tricheurs. Bon, on s’en doutait hein, ceux qui croyait que les voitures émettent des paillettes et lâchent du Febreze à chaque passage de rapport, ils seraient temps de vous réveiller et d’arrêter de prendre vos cachets.
Continuons nos calculs savants : 25 voitures de tests et 75% ont des émissions supérieures aux déclarations d’après le rapport. Produit en croix basique : (25*75)/100 = 18,75, soit 19 voitures. Ah c’est con, on se retrouve encore une fois avec 23 voitures d’affichées sur le graphique. Qui plus est, les 23 voitures affichées dépassent toutes la limite des 12% de la valeur déclarée.. Je vous laisse vous faire votre propre opinion quand au chiffre qui sont dans ce rapport.

Résultats détaillés

Résultats détaillés Co2
Cliquez pour afficher en plus grand – Résultats détaillés Co2

On citera seulement quelques voitures qui dépassent allègrement la limite fixée puisque ces véhicules jouent dan la cour des supers escrocs avec un score de plus de 40% (la limite étant à 12% je vous rappelle) : Opel Zafira, Renault Clio IV, Peugeot 508, Mercedes A200.

Vous ne voyez toujours pas pourquoi je parlais de potager au début de l’article ? C’est super simple : les rigolos qui gouvernent ainsi qu’un bon nombre de constructeurs nous mettent des carottes à tour de bras. Mais attention pas que des carottes ! Courgette, aubergine tout y passe tout ça dans le seul but de gérer le lobby qui est fait sur l’industrie automobile. Dépitant.

Via : http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/DP_Resultats_Commission_UTAC_le_27-04-2016.pdf

Facebook Comments

À propos Quentin TISSIER

La photo j’aime ça. Les voitures j’aime ça. Du coup, ça me paraissait logique de combiner mes deux passions. Et puis pour bosser avec les déjantés de Wheels And Driver je ne me suis pas fait prier !
%d blogueurs aiment cette page :