Cars for sale

[Dossier] Véhicule d’occasion, quelles alternatives pour l’achat/vente ?

Avec plus de 5 millions de ventes rien qu’en 2015, le marché de l’occasion ne s’est jamais aussi bien porté depuis 2007. Les marques françaises représentant plus de 50 % des transactions, les constructeurs nationaux sont les premiers à en bénéficier. Quels modèles se défendent le mieux ? Comment revendre facilement ?

En France, les vins vieillissent bien. Les voitures d’occasion aussi !

Dans l’Hexagone, les ventes d’occasion ne cessent d’attirer de nouveaux d’acheteurs. Ce succès s’explique en partie par la crise économique, mais pas seulement. Il faut dire que certains modèles tricolores gardent la cote et ce, malgré les kilomètres au compteur. Les Français restent donc fidèles à leurs marques et c’est sans surprise que Renault, Peugeot et Citroën arrivent en tête du dernier Top 10.

Marché de l’occasion: les résultats de 2015

Avec près de 500 000 exemplaires écoulés au cours du 1er semestre, la marque au losange domine le classement de l’an dernier. Les Renault Mégane et Clio occupent notamment les deux premières places. Le podium est complété par la Peugeot 206, vendue à un peu moins de 95 000 unités sur la même période. Seule voiture étrangère à s’inviter dans la liste, la Golf de Volkswagen s’attribue la 5e place avec quelques 80 000 rachats. Ce n’est pas un hasard, si ces modèles sont presque tous compacts. Les usagers préfèrent dépenser “pratique et utile”, y compris pour leur véhicule. La tendance est donc à l’auto citadine et économique. Une préférence que l’on retrouve aussi sur le marché du neuf, avec une progression relative mais constante des ventes de voitures électriques – la Renault Zoe étant la n°1 des e-cars en France !

Les concessionnaires n’ont plus le monopole

Ce marché attire aussi les professionnels. Mais depuis quelques années, les concessionnaires n’ont plus l’exclusivité de la filière. Celle-ci est désormais ouverte aux franchises privées, spécialisées dans la libre reprise de véhicule d’occasion.

Il s’agit d’une vente directe auprès d’un professionnel automobile, avec prix argus et paiement garantis. Parce qu’elle échappe aux principes de la concession et de la licence de marque, la reprise se fait sans conditions, ni obligation d’achat. C’est une solution intéressante pour les acheteurs, qui cherchent à revendre vite et sans difficultés.

 

Après un millésime 2015 plus que réussi, nul doute que les ventes s’annoncent sous les meilleurs auspices pour 2016. Acheteur ou revendeur, saisissez la bonne occasion !

 

Facebook Comments

À propos Lucas Schaffuser

Bercé au rythme des rallyes ma destinée était tracée alors en grandissant j'ai continué à faire vivre ma passion allant des 1/43 jusqu'aux réelles aujourd'hui. Alors je garde ma passion comme passion en faisant profiter le maximum de personne pour un amour automobile collectif et partager. Ma première voiture ?! Une Super 5 Baccara, ça dépote !
%d blogueurs aiment cette page :