Les morceaux d’histoire #2 : La Ferrari 125S, la première d’une lignée exceptionnelle

Aujourd’hui, nous allons vous parler d’une véritable petite pépite, un modèle exceptionnel grâce à sa caractéristique unique. Nous allons vous parler de la toute première voiture produite et portant le badge Ferrari. Il s’agit de cette frêle Ferrari 125S, visible actuellement au musée automobile Petersen à Los Angeles aux États-Unis. Elle a été prêtée au musée par Roger Willbanks, un passionné automobile travaillant entre autre pour la grande maison de vente aux enchères Rm Sotheby’s.

Avant de découvrir plus amplement cette voiture, quelques rappels sur l’histoire de Ferrari sont primordiaux. Car ce n’est pas exactement la première voiture produite par les Usines Ferrari, mais suite à son départ d’Alfa Roméo en 1939, Enzo Ferrari ne pourra pas utiliser son propre nom pour des voitures pendant 4 ans. Ce n’est qu’en 1943, après avoir construit sa première voiture (que nous verrons dans un prochain article) que l’usine Ferrari s’installe définitivement à Maranello. fefe 1
C’est donc bel et bien dans cette usine mythique, reconstruite en 1946 après avoir été bombardée par les alliés, qu’est produite cette Ferrari 125S. Il est malheureusement assez compliqué de relater l’historique complet des toutes premières Ferrari, tout d’abord, il y a eu plusieurs châssis de construit et les informations sur celles-ci sont parfois discordantes et sujettes à caution (au moins deux châssis de produits, il y en avait 3 de prévus). Une chose est sûre, on les découvrit pour la première fois en 1947, et d’autres suivront les années suivantes. Les difficultés à retracer l’historique des premières Ferrari s’expliquent par de nombreux facteurs. Tout d’abord, ce sont des modèles qui ont couru de nombreuses courses, ont subi de nombreuses modifications, y compris des châssis (parfois pour être modernisée et les plaques d’identification étaient modifiées pour correspondre au nouveau véhicule) et qui ont parfois été revendues comme véhicule neuf après ces modifications.

fefe 2

Par exemple, le modèle ci-dessous porte comme numéro de châssis, le 010I, alors que le numéro de châssis de la toute première Ferrari est 01C (C faisant souvent référence à Competizione ou Corsa). Bien qu’il reste quelques sceptiques, il semblerai que le C ait été transformé en 0 et le I aurait été ajouté plus tard au gré des modifications. Dans le cas des premières Ferrari, il est reconnu qu’elles ont été pour la plupart modifié pour correspondre aux spécifications des 166 Spyder Corsa et vendues à des acheteurs. D’ailleurs, l’acheteur de cette 010I constata que des parties de la voiture semblaient provenir de la première Ferrari et surtout que certaines pièces n’étaient pas neuves. L’usine lui proposa même un rabais pour cela. Après l’avoir gardé quelques années, elle fut vendue à un anglais qui modifia sa carrosserie. Heureusement, cette voiture est repassée chez Ferrari dans son département classique pour être remise comme à l’origine.

fefe 4

 

Au niveau des spécifications d’origine, le moteur des 125S a été élaboré par Gioacchino Colombo avec des contributions de Giuseppe Busso (les passionnés Alfa Roméo reconnaîtront son nom qui est porté par le mythique moteur v6 Busso auquel il a participé au développement) et Luigi Bazzi ; il s’agit d’un v12 1,5 litre de 118 chevaux à 6800 tours/min. Cela peut paraître peu au regard de la puissance des Ferrari actuelles, mais à l’époque, il n’y avait qu’un poids à vide de 650 kg à supporter et elle affichait une vitesse de pointe de 210 km/h, pas mal déjà pour l’époque.

fefe 3

 

Les deux voitures ont réalisé leur première course le 11 mai 1947 sur le circuit de Plaisance (Piacenza en italien) mais ne finiront pas la course (l’une aura été impliqué dans deux accidents tandis que la seconde aura un problème moteur). Mais deux semaines plus tard, elles gagneront au grand prix de Rome. Au final, après avoir participé à 14 courses, l’équipe gagnera 6 courses.

Ferrari_125_S

Ainsi, si vous faites un détour par Los Angeles, vous pouvez aller découvrir au musée Peterson un petit morceau de l’histoire automobile. Et peut-être qu’un jour nous aurons la chance de la croiser lors d’un événement en Europe.

Sources :

Page du musée Peterson sur la voiture : https://www.petersen.org/1955-ferrari-125s

Page de présentation de Roger Willbanks : https://rmsothebys.com/en/home/specialists/roger-willbanks/543949

Page Ferrari sur la voiture : https://auto.ferrari.com/en_EN/sports-cars-models/past-models/125-s/

Page exhaustive sur l’histoire des 125S : https://www.conceptcarz.com/vehicle/z1291/ferrari-125-s.aspx

Facebook Comments

À propos Ronan

Jeune rédacteur. J'ai commencé à développer cette passion vers 5-6 ans en jouant aux jeux vidéos comme Gran Turismo ou encore WRC. Et au fil des années, la conduite accompagnée et le permis ont fait leurs apparitions. Je ne m'en lasse plus maintenant. J'exerce encore plus ma passion en rédigeant des articles et en participant à certains évènements liés au monde de l'automobile !
%d blogueurs aiment cette page :