Mégane 4 RS Trophy : 300 chevaux et des Recaro !

Renault Sport vient de dévoiler sa La nouvelle Mégane 4 RS Trophy, découvez-en plus dans notre article !

La nouvelle Mégane 4 RS Trophy est la première voiture de la gamme Renault Sport à franchir la barre symbolique des 300 ch. Pour parvenir à ce niveau de performance, les motoristes ont apporté une évolution majeure au turbocompresseur. La turbine – qui tourne à près de 200 000 tr/min – est désormais montée sur un roulement à billes en céramique. Plus légère, plus dure et plus lisse que l’acier, ce matériau contribue à limiter les frottements. Directement issue de la Formule 1, cette technologie permet de diviser par trois la friction par rapport au film d’huile habituellement utilisé. Il en résulte une réduction sensible du temps de réponse de la suralimentation.

La nouvelle ligne d’échappement constitue le second facteur d’amélioration des performances moteur de La nouvelle Mégane 4 RS Trophy. Le silencieux arrière est doté d’un clapet mécanique, permettant d’agir sur la sonorité. Il s’agit d’une autre première sur la gamme R.S. La position du clapet, pilotée en fonction du mode Multi-Sense, du régime et de la charge moteur, offre une double sonorité. En s’ouvrant, le clapet provoque une réduction de la résistance à l’écoulement et les gaz empruntent un chemin plus direct, permettant au potentiel sportif et sonore du moteur de s’exprimer pleinement.

mégane 4 rs trophy

La nouvelle Mégane 4 RS Trophy bénéficie de toutes les nouveautés introduites sur la Mégane 4 RS, à commencer par la technologie 4Control. Ce système à quatre roues directrices permet d’améliorer l’agilité dans les virages serrés et la stabilité dans les courbes rapides. Pour les passionnés de pilotage, la nouvelle Mégane 4 RS Trophy est équipée du châssis Cup, qui se caractérise par des suspensions raffermies et un différentiel mécanique Torsen® à glissement limité, dont le tarage améliore à la fois l’inscription en virage et la motricité en sortie de courbe.

Tout en allégeant les masses non suspendues de 1,8 kg par roue, les disques de freins avant bi-matière améliorent la dissipation de la chaleur pour une meilleure endurance. Reconnaissable à ses jantes 19’’ Jerez spécifiques, la nouvelle Mégane 4 RS Trophy est chaussée de pneumatiques Bridgestone Potenza S001, réputés pour leur niveau de grip élevé.

Mégane 4 rs troophy

Avec un design au service de la performance, renforcé par de multiples références au monde de la compétition, La nouvelle Mégane 4 RS Trophy est naturellement expressive. Les connaisseurs la reconnaitront grâce au stripping TROPHY apposé sur la lame F1 et au dessin spécifique des jantes 19’’ Jerez, inspiré du concept Renault Sport R.S.01. La nouvelle Mégane 4 RS Trophy s’affirme dans sa teinte Jaune Sirius, emblématique des versions Trophy. Toutes les teintes du nuancier Mégane R.S. sont également disponibles.

La nouvelle Mégane 4 RS Trophy peut être équipée en option de tous nouveaux sièges avant Recaro. Parfaitement intégrés à l’harmonie intérieure, ils sont recouverts d’Alcantara, offrant un maintien de haut niveau tout en étant deux fois plus léger que le cuir.

La structure de l’assise du siège d’origine a été traitée pour offrir un environnement encore plus sportif tout en préservant un niveau de sécurité élevé. Cette conception offre au conducteur une position d’assise jusqu’à 20 mm plus basse. Le dossier à coque rigide et l’appuie-tête intégré ont quant à eux été optimisés pour adapter plus finement la position de conduite.mégane 4 rs trophy

Prix et malus Mégane RS Trophy

Tout comme le tarif des options précitées, nous ignorons encore le prix de la Mégane RS Trophy. Pour rappel, la Mégane RS 280 est facturée 37 600 € en boîte mécanique et 39 400 € en boîte EDC. Mais la mauvaise nouvelle pourrait venir du malus…

A 183 g de CO2 par km, la Mégane RS Trophy serait ainsi taxée à 9 973 € ! Espérons que cette effrayante écotaxe ne tue pas dans l’œuf cette enthousiasmante Renault Sport.

Pas de prix communiqués, mais en résumé la nouvelle Mégane 4 RS Trophy, c’est ça :

  • Ligne échappement à clapet revue (dû aux nouvelles normes de pollution)
  • Différentiel à glissement limité avec un tarage plus important
  • Suspensions raffermies
  • Voiture rabaissée donc allègement des masses non suspendues
  • Boîte EDC compatible avec le châssis Cup

Plus d’infos ici : Renault Sport et l’Argus.

Facebook Comments

À propos Quentin TISSIER

La photo j’aime ça. Les voitures j’aime ça. Du coup, ça me paraissait logique de combiner mes deux passions. Et puis pour bosser avec les déjantés de Wheels And Driver je ne me suis pas fait prier !
%d blogueurs aiment cette page :