Porsche Type 64 aux enchères, la vente tourne au fiasco chez Sotheby’s !

On vous l’avait prédit, la Porsche type 64 allait faire parler d’elle, mais certainement pas de la façon suivante !

C’est un énorme qui pro quo qui a eu lieu lors de la vente aux enchères de cette exceptionnelle voiture. Alors que l’audience était au comble de l’excitation avec le record de la voiture la plus chère jamais vendue, le commissaire-priseur s’est repris de lui-même pour corriger une énorme erreur. Ce n’est pas une enchère de 70 millions qui était annoncée, mais de seulement 17 millions de dollars ! Une simple erreur de 53 millions de dollars et à un record près. Une fois l’erreur corrigée, y compris sur l’écran de présentation, plus aucune autre surenchère ne sera faite. Au final l’enchère minimum n’aura même pas été atteinte et la Porsche Type 64 ne s’est donc pas vendue.

Voici la vidéo de ce moment hallucinant qui a du marquer l’audience, cela parait incroyable de voir une telle erreur sur des sommes aussi élevées : 

Au final, cela fait relativiser sur la vidéo du Youtubeur américain qui trouvait notre façon de compter étrange. Tandis qu’en anglais il est possible de se tromper entre un seventeen et un seventy, l’erreur serait encore plus grossière entre un dix-sept et un soixante-dix-sept. La première enchère semble être au final plutôt un 13 millions plutôt qu’un 30 millions. Grâce à Carthrottle, on a pu aussi découvrir la vidéo de Top Gear qui présente la Porsche Type 64, on vous donne le lien pour aller y jeter un coup d’œil, cela vaut le détour avec Chris Harris. 

Nous reparlerons sûrement de cette voiture dans le futur si son propriétaire cherche toujours à la vendre, mais nous pensons que ce qui pro quo ne s’oubliera pas de sitôt. 

Sources et liens :
La vidéo de Chris Harris sur la type 64 :
https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=HaDWPBco07w 

La vidéo du Youtubeur américain : https://www.youtube.com/watch?v=9rmBqIFeHN8

Facebook Comments

À propos Quentin TISSIER

La photo j’aime ça. Les voitures j’aime ça. Du coup, ça me paraissait logique de combiner mes deux passions. Et puis pour bosser avec les déjantés de Wheels And Driver je ne me suis pas fait prier !
%d blogueurs aiment cette page :