Breaking News

RENAULT SPORT, VIVE LE SPORT

Nous lançons une série d’articles sur les préparateurs de marque automobile et comme nous sommes français avant tout on ne pouvait commencer que par une marque française, j’ai nommé Renault Sport.

Renault Sport est la branche sportive de la marque automobile française Renault. Elle a été fondée en 1975 sous la direction de Gérard Larousse. Renault-Sport est créé à la suite de la fusion des activités sportives d’Alpine et de Gordini, ces deux branches appartenant à Renault. L’activité a été localisée au départ à Boulogne-Billancour, Dieppe et Viry-Châtillon.

Depuis sa création, Renault Sport a mené les différents programmes sportifs de Renault en endurance, en Formule 1, en Rallye et en tourisme. Un département « Voitures de série » a également été lancé en 1995 pour développer les modèles sportifs de la marque.

L’entité Renault Sport Technologies est basée aux Ulis (son ancêtre Renault Sport Rallyes était localisée à Antony), dans le pôle technologique Paris-Saclay, tandis que Renault Sport F1 est situé à Viry-Châtillon dans les locaux de l’Usine Amédée Gordini.

Le 3 février 2016, une restructuration est annoncée par le pdg du Groupe Renault, Carlos Ghosn. Renault Sports est désormais composé de deux entités, Renault Sport Racing et Renault Sport cars. Renault Sport Racing est responsable des activités sportives de Renault, dont Renault Sport One Team (Formule 1), Renault e.dams (Formule Electrique) , Formula Renault 2.0, Renault Sport R.S. 01 Trophy , ainsi que les programmes de compétition-client, à partir des sites de Viry-Châtillon et d’Enstone. Renault Sports Cars (émanation de Renault Sport Technologies) est chargé du développement et de la commercialisation de la gamme de véhicules de série Renault Sport.

LA FORMULE 1, LE FER DE LANCE DE RENAULT SPORT

De 1977 à 1985, Renault est engagé en Formule 1 en tant que constructeur et débute avec un moteur turbocompressé, révolutionnaire à l’époque. S’en suit 19 victoires jusqu’en 1986.

En 1986, Renault n’est plus que motoriste et quitte la Formule 1 à l’issue de la saison. Renault ferme son activité châssis F1 basée à Fleury-Mérogis et donc l’équipe de Formule 1 en nom propre, préférant se contenter d’être motoriste pour d’autres écuries lors de la saison 86. Renault s’affirme dans les années 1990 comme le meilleur motoriste du plateau grâce notamment au rappel de distribution pneumatique apparu fin 1986 et est associé à onze titres de champion du monde entre 1992 et 1997.

En 2002, la branche Renault Sport F1 est intégrée à l’équipe Renault F1 Team créée à la suite du rachat de Benetton Formula.

En 2004, Renault abandonne le moteur à 111° trop pénalisant en fiabilité et en puissance et revient au moteur traditionnel à 72°.

Le , Renault annonce la création de Renault Sport F1, division sportive chargée de l’engagement de Renault en Formule 1 en tant que motoriste et fournisseur de technologie pour 2011 et les années suivantes.

Renault Sport F1 fournit trois équipes en 2011 : Lotus Renault GP, Red Bull Racing et Lotus Racing.

En 2013 quatre écuries sont motorisées par Renault avec le moteur RS27 : Red Bull Racing, Lotus F1 Team, Williams F1 Team et Caterham F1 Team.

En 2014, quatre écuries sont motorisées par Renault avec le nouveau moteur V6 turbocompressé : Red Bull Racing, Lotus F1 Team, Caterham F1 Team et Scuderia Toro Rosso.

En 2015, deux écuries sont motorisées par Renault avec le nouveau moteur V6 turbocompressé : Red Bull Racing et Scuderia Toro Rosso.

En 2016, Renault F1 Team est de retour en tant que constructeur, à la suite du rachat de Lotus F1 Team.

L’ENDURANCE

Renault participe aux 24 Heures du Mans dans les années 1970 et obtient son unique victoire en 1978 avec Jean-Pierre Jaussaud et Didier Pironi sur l’A442. C’est aussi en 1978 que l’Alpine Renault A443 y atteignit 380 km/h, ce qui en fait à ce jour la Renault la plus rapide.

LE RALLYE

Le rallye et Renault ont une longue tradition commune, avec une large participation des modèles de la marque au Losange à différentes compétitions. Le constructeur français dispose d’un palmarès des plus intéressants, avec comme point d’orgue le titre de Champion du monde des Rallyes acquis en 1973 avec une Alpine A110. Plus récemment, Renault s’est illustré au milieu des années 2000 avec la Clio Super1600 en remportant le Championnat d’Europe et le Championnat du monde des Rallyes Junior – J-WRC -. Après s’être longuement concentré sur la compétition client, Renault a fait un retour timide en 2015 par l’intermédiaire de l’engagement d’une Clio R3T officielle en WRC3. Cette participation permet au Losange de dynamiser sa filière Rallye, à travers la mise en avant de sa gamme de produits spécialement dédiés – Twingo R1, Twingo R2 et Clio R3T – mais également ses championnats monotypes dont le Clio R3T European Trophy qui offre un volant en WRC3 pour le vainqueur.

LES VOITURES DE SÉRIE REVUES PAR RENAULT SPORT

La gamme Renault Sport comprend des modèles de série et des modèles destinés à la compétition (monoplaces et berlines).

Actuellement, les déclinaisons sportives des véhicules de série de la marque Renault se nomment Renault Sport (souvent abrégé RS), comme la Clio RS ou la Mégane RS. Depuis 2005, et le premier titre de Renault en tant que champion du monde de Formule 1, une série spéciale « Renault F1 Team » est apparue pour désigner des versions spéciales, commémorant les titres de Renault F1 (Mégane RS F1 team R26, Clio RS F1 Team R27).

N’oublions pas la présentation de la future Mégane 4 RS au salon de Francfort en Septembre, je sais que beaucoup d’entre vous l’attendent avec impatience !

 

Facebook Comments

À propos William Barbet

%d blogueurs aiment cette page :