v90-wheels-and-driver
Volvo V90

Volvo V90, la chasseuse d’allemandes arrive !

Vendredi 9 septembre, lever 4h30 pour aller essayer les nouvelles Volvo V90 et Volvo S90 de la firme suédoise Volvo. Arrivée à Marseille avec Guillaume, nous sommes les premiers sur place. L’équipe Volvo nous indique “Premier arrivé, premier servi”. Fallait pas nous le dire deux  fois. L’unique V90 T6 de 320 ch dispo aujourd’hui sera notre carrosse pour la matinée !

Avant de vous dévoiler mes impressions sur la V90, il me semble nécessaire de vous relater ce qui nous a été dit lors de la présentation presse afin que vous ayez un aperçu de ce qui se prépare chez Volvo.

En 2010, Geely annonce la finalisation du rachat de Volvo, la filiale suédoise de Ford, pour 1,4 milliard d’euros, concluant ainsi la plus importante reprise d’un constructeur automobile étranger par un chinois. Depuis ce rachat, 11 milliards d’euros ont été investis en R&D, design, construction d’usines pour relancer la firme suédoise. Grâce à cet immense investissement financier, le premier né de Volvo est arrivé, vous l’avez déjà croisé sur la route et en essai sur notre blog puisqu’il s’agit tout simplement du XC90 MY 2017 !

Ce nouvel élan économique a permis une croissance de +10% au niveau mondial et +12,5% sur le marché français. 2016 est la troisième année consécutive où Volvo vend plus de voiture que l’exercice précédent, dingue non ? Les suédois espèrent vendre 550 000 unités d’ici la fin de l’année et 800 000 d’ici 2020.

De cet apport de fonds sont nés deux plateformes :

  • la SPA (Scalable Product Architecture) : pour les grands modèles que sont les 90 et 60.
    C’est à dire que les passage de câbles pour les modules hybrides sont déjà intégrés à cette plateforme. Seront basés sur la SPA : le T6 (320 ch) BA, le T5 (254 ch) BA, le D5 AWD en boîte auto qui gagne 10 chevaux supplémentaires par rapport au XC90 grâce à la technologie PowerPulse (techno breveté Volvo).
  • la CMA (Compact Modular Architecture) : conçue par Volvo pour les voitures de petit gabarit comme la gamme 40.

Ces deux plateformes sont prévues pour l’électrisation des différents modèles de la marque Volvo puisque Volvo va continuer son développement dans l’hybride mais va pousser pour proposer des modèles 100% électriques. Puisqu’on parle de moteur, le D5, moteur diesel de 150 devrait arriver d’ici la fin de l’année au catalogue. Quand au redoutable T8 de 407cv fournissant un couple de 640nm (!!) émettant seulement 44g de C02/km et abattant le 0 à 100 en 5,2s se fera attendre car il pointera le bout de son nez en début d’année prochaine. Au vue des émissions réduites de C02, ce moteur s’oriente plus vers les société puisqu’elles n’auront pas à payer la TVS (Taxe sur les Véhicules de Société) ce qui est un atout énoooorme pour les entreprises à l’heure où elles se font taxer de tous les côtés !

co2-wheels-and-driver
Source : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F22203

Les principaux marchés de la V90 sont la Suède, la Grande Bretagne et l’Allemagne qui sont des pays friands de breaks. Les prévisions de vente par rapport aux différents moteurs se découpent ainsi : T8 (20%), D5 AWD (20%), D4 / AWD (45%) enfin le D3 (10%) les 5 pourcents restants se diviseront sur les autres moteurs de la gamme.

Enfin niveau tarif on part sur une moyenne de 44 350€. Par exemple une Audi A6 2.0 TDI, sera moins cher de 1,8% face à une Volvo de la même gamme. Mais pour atteindre le même niveau d’équipement l’Audi serait 7,3% plus cher que la Volvo. Avantage Volvo donc grâce à son énorme dotation d’options de série.

A savoir que système CarPlay d’Apple est déjà disponible dans les voitures, Andoid Auto arrivera en fin d’année.

Bon maintenant passons à notre V90 du jour. Comme je vous le disais étant les premiers arrivés, nous avons choisi la V90 T6 AWD développant 320ch. Avec ce véhicule Volvo vise le haut du panier à savoir les A6 Avant, Classe E Break, Série 5 Touring, Panamera et autres XF en version break.

Embarquez avec nous, on décolle en classe affaire et je suis votre chef de cabine. Bienvenue à bord ! 10h du matin et déjà 30° d’affiché sur le tableau de bord, je sais d’ores et déjà que la journée s’annonce brûlante. A bord de la V90 j’ai l’impression d’être dans les nuages. Contact. Pas un bruit. Rien, on n’entend strictement rien. J’ouvre le toit ouvrant et abaisse les fenêtres pas un bruit. C’est d’un silence que je me suis quand même demandé si j’avais bien démarré le moteur. Soit, je pousse le levier de vitesse sur D, on est parti direction le château La Coste en passant par les Terres Saint Hilaire. Avant de décoller, je connecte mon téléphone en Bluetooth pour profiter du système HiFi signé Bowers & Wilkins. A 3400€ l’option (oui, vous avez bien lu) on peut s’attendre à avoir une salle de concert pour 5. Ça ne loupe pas, quel son mes aïeux, quel son ! Vous pourrez pousser le volume à son maximum que vous n’entendrez aucune distorsion, ni même un grésillement de saturation et par dessus tout vous bénéficier d’un réglage du Gothenburg Concert Hall. Du grand art. C’est hallucinant comme la voiture est silencieuse lorsqu’on a baissé le son, les suspensions pilotées en mode Confort font un travail formidable pour absorber l’ensemble des aléas routiers.

Voie d’insertion pour récupérer l’autoroute, je dois m’insérer rapidement m’avait souligné l’inspecteur au permis de conduire. En bon élève j’ai appliqué ce qu’il m’avait appris, oh les 130km/h arrivent rapidement avec le 2.0L 320ch c’est vrai que ça fait du monde sous la pédale de droite.
Trafic chargé sur l’autoroute, je mets donc en marche le pilot assist qui travaillera pour moi, la distance de sécurité avec la voiture me précédant mais il prendra également en compte sa vitesse et les lignes blanches pour voir si je ne dévie pas trop. Les 8 rapports de la boîte auto permettent d’obtenir un silence absolu dans la voiture, le toit ouvrant me permet de me passer de la climatisation, fort heureusement il produit moins de remous dans l’habitacle que dans la S90. Pour ce qui est des 4 roues motrices, j’ai pu sentir leur travail lorsque j’ai fait un tour de rond-point un peu rapide if you know what I mean.

Les sièges maintiennent plutôt bien, sur notre voiture ils étaient “uniquement” chauffants, voiture de pré-série obligé ! Sur la version de série, vos sièges pourront être chauffants, massants et climatisés pour les beaux jours. De quoi prendre la route avec votre Volvo V90 par tous les temps ! Prendre la route seul c’est sympa mais un break c’est fait pour la famille ! Certes, mais ne vous en faites pas, la suédoise sait accueillir ses passagers. Vous avez un grand garçon d’un mètre quatre vingt qui a la trouille de s’asseoir à l’arrière ? Basta ! Pendant que Guillaume conduisait j’ai réglé le siège passager pour être à mon aise, puis je suis passé à l’arrière pour voir l’espace au jambe disponible. Pétard, il y a tellement de place que j’ai bien crû que mon siège c’était avancé le temps que je passe derrière ! On a l’impression d’être un président en vadrouille dans cette voiture. L’alliance du cuir beige et du toit ouvrant faisant office de puit de lumière vous offre une luminosité royale. Vous pourrez travailler en toute sérénité et tranquillité, l’ensemble des aides au pilotage vous offrent une sécurité quasi absolue à tout moment. Oui, même quand l’apprenti en twingo de devant freine pour rien, la voiture détecte qu’un impact est proche, elle va freiner pour vous et serrer les ceintures à fond pour préparer le choc.

Après que cet apprenti vous ait foutu la trouille par peur d’abîmer votre nouvelle Volvo, vous êtes à la bourre pour aller chercher votre fiston à l’école ? Pas de souci, passez en Dynamic et envoyez la sauce. La V90 sait se comporter en dame pressée, eh oui, il n’y a pas que l’autoroute dans la vie je sais. Je vous ai déjà dis de ne pas vous inquiétez, la suédoise sait également se tenir grâce à sa transmission AWD quand il faut ouvrir sur les départementales sinueuses de l’arrière pays marseillais.

Volvo V90
Volvo V90

Bien évidemment qui dit break dit coffre immense, la Volvo V90 profite d’un volume de coffre en configuration 5 places de 560 litres et une fois la banquette arrière rabattue et en chargeant jusqu’au toit on obtient un score de 1.526 litres. Pas mal non ?!

Volvo V90
Volvo V90

Pour l’extérieur, on notera ses belles optiques déjà vu sur le XC90 qui reprennent la nouvelle signature lumineuse de la marque : en forme de « marteau de Thor ». La longueur de cette A380 sur roues est de 4,9 et des brouettes, fort heureusement pour les nuls en créneaux comme moi, la V90 profite du park assist. Ouf. Bien évidemment ce n’est pas la seule technologie à bord de la suédoise, on trouve à son bord tout un arsenal technologique pour vous protéger vous mais également pour protéger les piétons ou les grands animaux (les élans et les kangourous par exemple, c’est pas une blague !). Je tiens à rappeler que Volvo s’est lancé un immense défi en visant un objectif de « Zéro mort et zéro blessé grave dans un véhicule de la marque d’ici 2020 ».

Pour conclure, attendez vous à voir les V90 débarquer sur nos routes car elles n’ont rien à envier aux allemandes. Prix, finition, confort, agrément de conduite tout y est pour réussir un développement express et durable !

v90-s90-wheels-and-driver
BONUS : V90 et S90

Prix du modèle essayé : 77 900€

Un immense merci à l’équipe communication de Volvo France toujours aussi souriante et aimable !

Facebook Comments

À propos Quentin TISSIER

La photo j’aime ça. Les voitures j’aime ça. Du coup, ça me paraissait logique de combiner mes deux passions. Et puis pour bosser avec les déjantés de Wheels And Driver je ne me suis pas fait prier !
%d blogueurs aiment cette page :