Golf R SW, un nouveau break sur le marché français.

Présenter à Los Angeles puis au salon de Francfort les dirigeants de la marque allemande avait pourtant clairement indiqué que la Golf R SW ne serais pas destiner au marché français. Mais, parole en l’air, la firme à revu leurs dires début juillet…

Dès à présent disponible à la commande la Golf R SW avait trois déclinaisons sur le territoire français; la GTD, la Alltrack ainsi que la version de “base”. Reprenant les codes stylistiques de la berline à savoir les boucliers avant et arrière spécifique, la quadruple sortie d’échappement “pour la frime”, l’insert d’élément carbone ainsi que la typographie R et pour finir, un châssis sport abaissé de 20 mm.

À l’intérieur des sièges Top Sport viendront épouser votre popotin tandis que vos yeux seront doucement bercés par l’éclairage bleu que vous offrira la planche de bord. Priorité d’un break, le volume de coffre offrira 605 litres en usage normal contre 1620 litres banquette arrière rabattu. La Golf embarque à son bord tout un tas de technologies qui sont dorénavant courantes sur une voiture dans cette gamme de prix.

Le prix parlons-en, il ne faudra pas moins de 45 700€ pour s’offrir ce break sportif. Piqure de rappel, la Golf R est proposé à 44 850€, pas d’énorme écart entre les 2 montures, ouf !

Mais si on choisit un Golf R SW c’est surtout pour son 2.0L TSI de 300 poneys pour 380NM de couple, a transmission intégral 4MOTION le tout couplé à la fameuse boite DSG6. Tout cet ensemble permet déplacer le break sans grands efforts, le 0-100km/h est annoncé en 5,1 secondes pour une vitesse max bridé à 250km/h. Bon, même si consommation ne rime pas avec 300 chevaux, VW nous annonce que son break ne consommerait que 7L/100 et rejetterait 162g/km de CO2. Il va falloir être très très sage pour arriver à un tel résultat de consommation…

Avec toutes les déclinaisons que VW nous offre, pouvons-nous espérer une Golf GTE SW ?….

Via Volkswagen

À propos Chef

Bercé au rythme des rallyes ma destinée était tracée alors en grandissant j'ai continué à faire vivre ma passion allant des 1/43 jusqu'aux réelles aujourd'hui. Alors je garde ma passion comme passion en faisant profiter le maximum de personne pour un amour automobile collectif et partager. Ma première voiture ?! Une Super 5 Baccara, ça dépote !
%d blogueurs aiment cette page :