lotus,exige,sport,380,2017,wheels and driver

Découvrez la Lotus Exige Sport 380, la plus rapide jamais produite !

Light is right – Colin Chapman. Tous les passionnés de voitures sportives ont déjà entendu cette phrase mythique du créateur de Lotus. Désormais la firme britannique vient de passer un cap, ils viennent de créer l’Exige Sport 380.

L’Exige a eu droit à bon nombre de séries spéciales mais aujourd’hui elle a franchit un cap et pas n’importe lequel !

Puissante, évoluée et diantrement rapide la Lotus Exige Sport 380 est la version la plus puissante jamais créée de ce modèle. Elle fait suite à l’Exige Sport 350 qui avait mis tout le monde d’accord lorsqu’elle était sortie. La 380 est parti faire un programme intense de musculation : perte de poids, augmentation des chevaux et amélioration drastique de l’aérodynamique, la 380 n’est pas là pour faire rire les mouettes.

Plutôt que de dépendre excessivement des aides électroniques intrusives qui risquent de ternir l’expérience de conduite de la Sport 380, l’anglaise vous offre une conduite pure sans fioriture qui doit être expérimenté pour être pleinement appréciée.

Plus rapide, incisive et plus direct que la concurrence, l’Exige Sport 380 n’est définitivement pas faites pour les kékés tuning. Avec un poids à sec de 1 066 kilos (avec les options de perte de poids), l’Exige Sport 380 annonce sans pressions la bagatelle de 352 chevaux par tonne. Sa vitesse de pointe est de 285km/h et le 0 à 100 est abattu en 3,5 sec soit aussi rapide qu’une Tesla Model S P85 ou qu’une Aston Martin One-77. Rien que ça.

En développant cette voiture, Lotus peut maintenant concourir pour le titre de la meilleure voiture sportive en dessous des £100 000 (soit 118 005€). On est d’accord, c’est déjà un joli budget pour une sportive.

Direction la salle de sport pour une cure intensive

Malgré le travail fait sur l’Exige Sport 350, les ingénieurs de Lotus voulaient faire mieux, ils sont donc retourné au Laboratoire de perte de poids (comme il l’appelle entre eux) pour voir où il pouvait gratter des kilos. Au final, l’Exige Sport 380 est quasiment réalisée en carbone de bout en bout. La lame avant, le nouvel aileron ou encore le diffuseur arrière sont fait main et en carbone ce qui a permis de réduire le poids de 2,7 kilos. La vitre arrière en polycarbonate fait gagner 900 grammes par rapport à celle de la l’Exige Sport 350. De plus vous pourrez profitez des sièges baquets en carbone (-6 kg), d’une batterie au lithium-ion (-10,3 kg), de jantes forgées et de freins retravaillés qui lui font perdre 10 kilos supplémentaires de quoi réduire le poids de la voiture de 26,3 kilos au total ! Ajoutez à cela le nouveau design arrière qui permet d’économiser 300 grammes et on a un régime qui pourrait faire pâlir un coach sportif !

Pas besoin de protéines pour l’Exige Sport 380

Le V6 suralimenté de 3,5L sort 375 poneys a 6 700tr/min et offre un couple de 410nm à 5 000 tr/min. On retrouve ce moteur éprouvé dans la 3-Eleven et dans la récente Evora Sport 410. Le réservoir fait 48L ce qui devrait vous autoriser moins d’arrêt à la pompe lors de vos arsouilles.

Côté boîte de vitesse, l’Exige Sport 380 est équipée d’une boîte manuelle à 6 rapports. Cette partie mécanique adopte une vue totalement ‘ouverte’ ce qui élimine le mouvement latéral en alignant les composants mécaniques fabriquées en aluminium. Lotus indique que le fait de ne pas avoir de protection de la boîte et autres pièces mécaniques permet de gagner quelques grammes. Cette boîte de vitesse est dotée d’un nouveau système pour refroidir l’huile ce qui autorise un fonctionnement parfait peu importe comment vous la maltraitez. L’Exige Sport 380 propose également une boîte auto à 6 vitesses en option (dispo printemps 2017) où les heureux conducteurs pourront monter et descendre les rapports grâce aux palettes en aluminium situées derrière le volant.

La Lotus Exige Sport 380 profite du Lotus Dynamic Performance Management (DPM) qui propose 2 modes de conduite : Sport et Race. Non, vous n’aurez pas de mode Confort. Comme sur la plupart des voitures, le choix d’un de ces modes permet au conducteur de mieux profiter de sa voiture car les aides électroniques se déclencheront plus tard. Le DPM utilise également un bypass sur l’échappement entre les moyens et hauts régimes ce qui permet d’avoir une meilleure réponse à l’accélération et sûrement un meilleur bruit dans ces régimes.

Fini la gonflette, c’est le moment de coller les roues à terre

Comme pour chaque voiture produites par Lotus, l’aérodynamique a un rôle important. Les deux petites ailettes en carbone sur les côtés du pare choc avant, l’aileron arrière en carbone ainsi que le diffuseur arrière ont permis d’atteindre la valeur de 140 kg en appui à vitesse maximale ce qui signifie un gain de 60% par rapport à la Sport 350 qui en générait ‘seulement’ 88.

Pour coller au sol cette bombinette, les pneumatiques sont des Michelin Pilot Sport Cup 2 en monte standard (265/35 ZR18 à l’arrière et à l’avant 215/45 ZR17). Ces pneus sont 10 mm plus large à l’avant que ceux de la Sport 350. Associées aux jantes légères disponibles en noir ou grises, les roulettes vont faire un malheur sur circuit ! Vous pourrez profiter en option d’un autre système de freinage fournit par AP Racing.

lotus,exige,sport,380,2017,wheels and driver

Tous en rythme avec le chant du V6

La ligne d’échappement tout en titane améliore la balance de la voiture en enlevant 10 kilos sur l’axe arrière. Pour les clients qui souhaiteraient profiter de la bête sur circuit, le Track Pack prévoit deux suspensions réglables provenant de chez Nitron et des barres anti-roulis avant/arrière réglables provenant de chez Eibach.

En option vous pourrez opter pour le pack carbone extérieur qui contient un toit une-pièce tout en carbone et un capot arrière tout en carbone lui aussi. Le toit en carbone est plus lourd de 2 kg que le toit standard mais ce poids en compensé par le capot arrière qui fait gagner 2kg.

Les vestiaires

L’interieur couleur pack fournit deux couleurs contrastantes sur la console où se trouve la boîte de vitesse, un système son surround, des sièges en fibre de carbone et des vitres électriques. Vous pourrez également profiter d’un nouvel autoradio incluant une connexion Bluetooth et une connexion pour votre iPod.

La Lotus Exige Sport 380 est disponible comme un roadster de base ou comme un coupé en option. Pour finir, cette voiture a un prix : 89 900€. Aïe, c’est ma banquière qui va râler..

lotus,exige,sport,380,2017,wheels and driver

À propos Quentin TISSIER

La photo j’aime ça. Les voitures j’aime ça. Du coup, ça me paraissait logique de combiner mes deux passions. Et puis pour bosser avec les déjantés de Wheels And Driver je ne me suis pas fait prier !
%d blogueurs aiment cette page :